Equipe NACRe 70 : GRAP

Equipe NACRe 70 : Groupe de Recherche sur l'Alcool et les Pharmacodépendances GRAP

Le GRAP évalue l’impact de la consommation d'alcool, même faible, des patients sur l'évolution de leur cancer et de leur réponse aux traitements. Ses études sont effectuées à la fois sur des biopsies de patients et sur un modèle cellulaire d'exposition chronique à l'alcool mis au point au laboratoire.

Dr Ingrid Marcq, correspondante NACRe

GRAP INSERM UMR1247
Centre Universitaire de Recherche en Santé (CURS)
CHU Sud Amiens
Avenue Laënnec 
80051 Amiens

BOUHLAL Hicham

MCU

ESPARTEIRO Damien

Doctorant

FOUQUET Grégory

Post-doctorant

MARCQ Ingrid

PhD, HDR

MARIE Constance

Doctorante

NAASSILA Mickael

PU

NGUYEN-KHAC Eric

PU-PH

Approche spécifique de la thématique

La consommation excessive d'alcool est un facteur de risque critique de cancers, deuxième cause de mortalité évitable, avec 41 000 décès par an (16 000 par cancers) en France en 2015. L'alcool est incriminé dans l'agressivité des cancers du foie, colorectaux et du sein. En effet, l'exposition chronique à l'éthanol augmente les capacités migratoires et invasives des cellules cancéreuses dans les modèles in vitro et in vivo. En pratique clinique, seuls 0,9% des patients atteints de cancer ont été informés de la possibilité d'obtenir de l'aide pour réduire la consommation excessive d'alcool (Hamant, 2018, Bull Cancer). Ce faible niveau de prise en compte de la consommation d'alcool pose la question de la place de la prévention dans la thérapie du cancer.

Dans ce contexte, le laboratoire a mis au point un modèle cellulaire in vitro, suivi d'un temps de sevrage pour mieux comprendre la physiopathologie et comprendre la récupération après abstinence (mécanismes, cinétique). Notre objectif est d'étudier, pour la première fois, les mécanismes de l'impact délétère de l’exposition chronique à l’alcool et le bénéfice du sevrage de l'alcool sur l'agressivité du cancer, pour quatre localisations de cancers : les cancers du foie et colorectaux dont le lien alcool-cancer est confirmé et les cancers pulmonaires et pancréatiques dont le lien alcool-cancer n’est pas clairement établi.

Notre projet permettrait de connaître objectivement l’influence de la consommation d’alcool sur l’agressivité du cancer, d'améliorer le transfert des dernières connaissances scientifiques sur l'effet de l'alcool sur le développement et l'agressivité du cancer, et aussi le bénéfice de la réduction ou du sevrage de l'exposition à l'alcool à la pratique clinique. Une interaction étroite entre l'unité ELSA (Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie) et le laboratoire de recherche est une nouvelle approche qui vise à aider cette unité à obtenir des faits et des arguments scientifiques afin d'enseigner et de sensibiliser les cliniciens du milieu oncologique à s'impliquer dans le repérage des consommations d'alcool et l'intervention pour réduire voire prévenir les consommations spécifiquement dans le contexte des pathologies cancéreuses.

Actuellement, la prise en charge thérapeutique des patients atteints de cancers ne prend pas, ou peu, en compte leurs consommations d’alcool. Ainsi, l'intégration de la prise en charge addictologique au traitement oncologique est un enjeu déterminant dans l'optimisation des chances de succès.

Pour en savoir plus
https://grap.u-picardie.fr/

Publications récentes dans la thématique Nutrition et Cancer

Dans des journaux scientifiques internationaux

  • Marié C, Fouquet G, Courtois A, Amrathlal RS, Jankovsky N, Ouled-Haddou H, Tebbakha R, Bouhlal H, Nguyen-Khac E, Naassila M, Marcq I. Mechanisms of chronic alcohol exposure-induced aggressiveness in cellular model of HCC and recovery after alcohol withdrawal. Cell Mol Life Sci. 2022 Jun 17;79(7):366. [Résumé PubMed PMID 35713728]
  • Fouquet G, Marié C, Collet L, Vilpoux C, Ouled-Haddou H, Nguyen-Khac E, Bayry J, Naassila M, Marcq I, Bouhlal H. Rescuing SLAMF3 Expression Restores Sorafenib Response in Hepatocellular Carcinoma Cells through the Induction of Mesenchymal-to-Epithelial Transition. Cancers (Basel). 2022 Feb 12;14(4):910. [Résumé PubMed PMID 35205659]
  • Fouquet G, Marié C, Badaoui M, Demey B, Radoslavova S, Telliez MS, Dhennin-Duthille I, Bayry J, Sevestre H, Ouadid-Ahidouch H, Marcq I, Bouhlal H. Mammary SLAMF3 regulate the calcium flux and tumor cell migration by inhibition of STIM1 expression. J Cancer Sci Clin Ther 2020; 4 (4): 462-79. [HAL : 10.26502/jcsct.5079087]
  • Fouquet G, Marcq I, Debuysscher V, Bayry J, Rabbind Singh A, Bengrine A, Nguyen-Khac E, Naassila M, Bouhlal H. Signaling Lymphocyte Activating Molecules SLAM and cancer: angels or demons? Oncotarget, Oncotarget. 2018 Feb 26;9(22):16248-62. [Résumé PubMed PMID 29662641]
  • Fouquet G, Debuysscher V, Ouled-Haddou H, Simoes Eugenio M, Demey B, Rabbind Singh A, Ossart C, Al Bagami M, Regimbeau JM, Nguyen-Khac E, Naassila M, Marcq I, Bouhlal H. Hepatocyte SLAMF3 reduced specifically the multidrugs resistance protein MRP-1 and increases HCC cells sensitization to anti-cancer drugs. Oncotarget, 2016 May 31; 7(22): 32493–503. [Résumé PubMed PMID 27081035]

Dans les journaux scientifiques francophones

  • Nguyen-Khac E, Dejour V, Sarba R, Yzet T, Chatelain D, Marcq I, Chivot C, Papillon CA, Attencourt C, Houchi H. Hépatite alcoolique aiguë sévère. Presse Med. Jul-Aug 2018;47(7-8 Pt 1):655-66. [Résumé PubMed PMID 30032921]

Date de modification : 14 septembre 2023 | Date de création : 10 novembre 2021 | Rédaction : NACRe